À propos

Conseil d'administration

En 2024-2025

Des expertises complémentaires au service des projets de Maison Phoenix!

Alexandre  Chouinard

Alexandre Chouinard

Président

Joueur de ukulélé à temps perdu et amateur de plein air, on croise régulièrement Alexandre sur son vélo, peu importe les conditions météorologiques! Médecin de famille depuis 2001, il a travaillé à Kuujjuaq, puis aux Îles-de-la-Madeleine, avant de s’établir dans les Laurentides en 2011. Il a principalement pratiqué la médecine hospitalière et les soins palliatifs, en plus de s’impliquer en CHSLD. Depuis 2019, il consacre sa vie professionnelle aux soins à domicile, convaincu que c’est là que ses efforts sont les plus utiles.

C’est en 2017 qu’il a commencé à s'impliquer dans Maison Phoenix en assistant à des réunions du groupe fondateur. Il assume la présidence de l’organisme depuis 2018, et sa force de conviction est contagieuse. Ce qui le motive dans le projet, c’est d’offrir la possibilité aux personnes âgées de vivre dans leur communauté le plus longtemps possible, de soutenir leur épanouissement malgré la perte d’autonomie et d’éviter le plus possible l’institutionnalisation.

Si on lui demande quel est son rêve pour Maison Phoenix, il répond : « Que la place des personnes aînées dans notre communauté soit valorisée comme elle le mérite, que les gens en perte d’autonomie, vulnérables, sentent qu’ils ont leur place parmi nous et qu’ils ont quelque chose d’important à nous partager! »


Dominic  Asselin

Dominic Asselin

Secrétaire-trésorier

Formé en administration et fort de son parcours professionnel, Dominic est gestionnaire immobilier. Le leitmotiv de ses 40 dernières années : s’impliquer dans son milieu. Au début des années 2000, d’abord conseiller municipal, puis maire de Val-David, il réalise, avec son équipe et des partenaires, des projets communautaires qui le sensibilisent aux besoins des villageois.

Dominic connaît plusieurs personnes âgées qui doivent quitter leur village après avoir vendu leur maison ou lorsque la maison familiale n’est plus adaptée pour leurs besoins particuliers, et ça le touche. Homme de cœur et droit, il s’implique dans Maison Phoenix pour que l’organisation règle cette problématique déchirante. Pour lui, Maison Phoenix est LA réponse, et malgré tous les défis auxquels il ne s’attendait pas, il veut faire partie de la solution. C’est ça qui le motive.

Un de ses rêves est d’améliorer la qualité de vie du village, notamment grâce aux activités intergénérationnelles. « Je retiens des exemples internationaux, comme la ville de Vienne qui possède 50 % de logements publics et non privés. Et d’autres exemples en Europe, notamment en Scandinavie. Je suis sensible à la transmission des expériences avec les jeunes. »


Maxime  Dorais

Maxime Dorais

Administrateur

Ancien directeur des communications de la Ville de Mont-Tremblant, Maxime est actuellement codirecteur général de l’Union des consommateurs. Formé en sciences politiques, en médias et en relations publiques, il s’intéresse au droit au logement, à l’accès à la propriété, à la justice sociale et aux solutions innovantes dans ces domaines. Homme de cœur, Maxime veut apporter sa contribution et compte de nombreuses implications à Val-David, son village, et dans les Laurentides. Il est devenu membre du CA à l’AGA de 2023. Comme administrateur, il stimule les échanges. Fin penseur, il sait proposer des stratégies réfléchies.

C’est la crise du logement qui l’a poussé à s’impliquer dans Maison Phoenix. Après la pénurie de logements abordables, nous vivons maintenant une pénurie de logements tout court. Pour Maxime, Maison Phoenix est une partie de la solution pour les personnes aînées de Val-David, dans l’espoir qu’elles échappent au déracinement forcé faute de logements adaptés pour les accueillir. Il constate que cette solidarité se vivait auparavant au sein même des familles, mais les temps changent, et Maison Phoenix actualise et collectivise le soutien aux personnes aînées pour leur permettre de rester dans la communauté et de continuer à y contribuer.

« Mon rêve pour Maison Phoenix, c’est que le projet de Val-David fasse des petits (ou des grands!) partout à travers les Laurentides! »


France  Lalonde

France Lalonde

Administratrice

Retraitée depuis mars 2020, France s’intéresse particulièrement à la littérature et à la nature. Elle a œuvré à titre d’orthophoniste au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine durant près de 30 ans auprès de populations pédiatriques présentant des troubles de langage, de parole ou de voix, souvent associés à des pathologies médicales sévères. Elle a également été chargée de cours et conférencière à l’École d’orthophonie de l’Université de Montréal, chef professionnelle et chef de service. Ce qui lui parle dans Maison Phoenix depuis le début, c’est l’idée de faire autrement, de penser à une résidence différente : un véritable milieu de vie, communautaire, axé sur le mélange des générations, l’implication dans la vie villageoise, le partage et la solidarité entre les résidents, mais aussi avec les enfants et les autres citoyens.

France s’est impliquée dans Maison Phoenix à partir de 2021, lorsque des amies qui faisaient partie du comité provisoire des résidents l’ont approchée. Proche aidante, elle avait vécu le déménagement de sa mère et de sa tante en RPA, puis, pour la première, son entrée en CHSLD. Elle avait donc visité plusieurs résidences privées et vécu de l’intérieur les règles, les services offerts, les activités proposées et leurs quotidiens, de même que leurs frustrations, les aberrations dans les soins et le système bureaucratique. À leurs décès, France a eu l’intime conviction qu’il fallait faire mieux, ou du moins qu’il lui fallait travailler à améliorer et même à changer les façons de faire. En 2022, elle est élue administratrice de Maison Phoenix et continue de participer à différentes activités intergénérationnelles, car elle a toujours eu un grand plaisir à accompagner les enfants.

Pour l’avenir donc, elle voit la réussite du projet de Maison Phoenix à Val-David en premier, puis dans les autres villages qui misent sur le bien-être ainsi que la dignité et la sérénité des personnes vieillissantes. « Il faut déjà tellement de courage pour vieillir et faire le deuil de toutes ses capacités qui déclinent. Peut-on accompagner les personnes aînées dans un plus grand respect et une plus grande compréhension? »


Odette  Harrisson

Odette Harrisson

Administratrice

Résidente de Val-David depuis 2020, Odette est une grande randonneuse, sportive et amoureuse du plein air et de la nature en général. Comptable professionnelle agréée (CPA) à la retraite, elle a un bagage de plus de 30 ans de carrière qui lui a permis d’acquérir des connaissances dans divers types d’organisations. Parallèlement à sa vie professionnelle, l’engagement communautaire a toujours été d’une grande importance pour Odette. Et ses champs d’intérêts sont vastes : personnes en difficulté, jeunes, sports, environnement, entrepreneuriat, santé et bien-être. Depuis deux ans, elle est bénévole pour le Club des petits déjeuners à l’école Fleur-des-Neiges et forme un duo avec son chien pour l’ambulance St-Jean dans le but d’offrir des visites de réconfort aux adultes.

Pour cette retraitée active, Maison Phoenix c’est le partage, les échanges, le soutien intergénérationnel et l’esprit communautaire, des valeurs qui rejoignent beaucoup les siennes. Elle croit aux bienfaits d’une économie et d’une gérontologie sociales. Les membres de Maison Phoenix ont élu Odette membre du CA en mai 2024, et à ce titre, elle souhaite mettre à profit son expérience de gestionnaire pour permettre à l’organisation de réaliser son objectif de devenir une RPA pas comme les autres.

Et Odette se réjouit de rêver pour Maison Phoenix : « Je rêve que ce soit un endroit où chaque résident sent qu’il occupe une place importante dans la communauté en ayant une très belle qualité de vie. »

Maison Phoenix, par et pour la communauté!

Le projet de Maison Phoenix a avancé grâce aux contributions de plusieurs autres personnes, membres du conseil d’administration ou bénévoles à un moment ou un autre de son existence.

Gabrielle Messier

Gabrielle Messier

Gabrielle adore s’entourer d’enfants. Elle aime leur poésie et leur émerveillement. Elle aime aussi les arts en général et la poésie en particulier. Ah et aussi les promenades. Bref, elle aime la vie!

Gabrielle a été membre du conseil d’administration de Maison Phoenix en 2019. Elle s’est également impliquée dans quelques activités à l’école St-Jean-Baptiste en 2022-2023. Même si elle n’habite plus à Val-David qu’à temps très partiel, ce qui la touche dans le projet, c’est d’y entendre palpiter le cœur de la communauté.

Son rêve pour Maison Phoenix? « Sa mise en chantier et l’ouverture de ses portes. La poursuite de toute cette implication autour du projet dans le village. »

Richard Meilleur

Richard Meilleur

Pendant 25 années, Richard a œuvré chez Maison Emmanuel.

C’est lui, avec Inge Sell, qui a concrétisé l’idée de Maison Phoenix. Aujourd’hui, il suit le projet de loin, mais il veut toujours que le projet se matérialise.

Quand on lui demande de quoi il rêve pour Maison Phoenix d’ici 5 ans, il répond : « Je veux prendre ma retraite lorsqu’elle sera construite. Si c’est dans 5 ans, j’aurai 77 ans, après 31 d’aide donnée à Maison Emmanuel. »

Sébastien  Lévesque

Sébastien Lévesque

Sébastien est urbaniste. Il a débuté sa carrière en tant que chargé de projet à Rivière-Rouge dans le cadre d’une démarche de développement socio-économique de la Fondation « Rue Principale ». Depuis les sept dernières années, il offre ses conseils professionnels en urbanisme. Chez Maison Phoenix, il met à profit ces compétences pour trouver le lieu idéal, imaginer les dynamiques d’implantation, étudier la réglementation et partager ses conseils avisés. Sa volonté de faire une différence dans la communauté est inébranlable!

Pour lui, Maison Phoenix représente bien plus qu’un simple projet : elle incarne l’essence même d’une communauté, car elle est le fruit d’une collaboration communautaire sans pareille. Bien plus qu’une simple résidence, Sébastien y voit un véritable élan collectif pour créer un environnement de vie tissé serré. Il trouve que le projet se distingue par sa capacité à unir les générations et à offrir un potentiel transformateur pour toute la communauté. « Mon engagement au sein de l’organisme a pris racine dès ses débuts. À ce moment-là, nous avions devant nous un travail crucial d’organisation et de mise en place de structures. Heureusement, nous étions épaulés par un conseil d’administration parfaitement adapté pour mener à bien cette mission. » C’est une intention humble qui a initié son implication, et elle s’est progressivement muée en une véritable mission.

À court terme, son rêve est de voir le projet de construction à Val-David se concrétiser avec succès. Sébastien reste cependant convaincu qu’il a le potentiel de fleurir dans d’autres communautés des Laurentides. « Une fois réalisé à Val-David, ce projet servira alors de modèle inspirant, démontrant tout son potentiel et ses bienfaits pour les communautés qui l’accueillent.»

Louise Blanchard

Louise Blanchard

Mamalou, comme ses proches l’appelaient, était une amoureuse de la vie, épicurienne, grande voyageuse et tricoteuse, et elle avait envie de partager cet amour. Découvrir et partager la vie. Gymnaste et artiste (poterie, jouets en bois, livres pour enfants et assistante de René Drouin), Louise était aussi une herboriste confirmée et elle s’était associée à Marie Provost pour créer la Clef des Champs.

Femme de coeur, elle était impliquée dans les activités de la communauté à Val-David, et beaucoup la connaissait. C’est donc très naturellement qu’elle est devenue bénévole chez Maison Phoenix et qu’elle a siégé au conseil d’administration avec toute l’humilité et l’enthousiasme qui l’habitaient.

Son rêve pour Maison Phoenix : elle voulait refaire le monde et trouver des façons de mieux répondre aux besoins des personnes aînées. Pour elle, Maison Phoenix, c’était leur offrir une vie plus joyeuse, ensemble, dans l’entraide, le partage et l’engagement. Pour qu’elles se sentent utiles à la vie communautaire, bien entourées. Son rêve était de voir Maison Phoenix fonctionner.

Michael Averill

Michael Averill

Pour Michael, l’implication dans la vie communautaire est une seconde nature. Dans le milieu scolaire, il a été commissaire à la Commission scolaire des Laurentides de 2002 à 2019. Il a été le premier président du conseil d’établissement de l’école de Val-David et est le cofondateur de la Fondation Dufresne de l’école de Val-David. Il a été membre du CA du CÉGEP de Saint-Jérôme pendant 17 ans et a participé à l’établissement du centre collégial à Mont-Tremblant.

Michael est le cofondateur de Maison Phoenix et il en a aussi été le premier président. Ce qui lui parle dans ce projet, c’est l’approche innovante en matière de soins aux personnes âgées et de vie en communauté.

« Mon rêve pour Maison Phoenix d’ici 5 ans, c’est la concrétisation d’un nouveau bâtiment. »

Nathalie Laplante

Nathalie Laplante

Bachelière en communication et consultante en transition alimentaire durable, Nathalie est maman de trois enfants et amoureuse du plein air et de la nature. Pour cette petite-fille d’une feue grand-mère val-davidoise, il est essentiel que chaque village offre un endroit adapté aux personnes aînées et à leurs besoins particuliers pour qu’elles y vivent jusqu’à la fin.

Pour elle, Maison Phoenix est un projet de solidarité communautaire et intergénérationnel qui lutte contre le déplacement de cette population vulnérable à cause du manque de logements adaptés et abordables. «Ma grand-maman a connu dans les dernières années de sa vie ces enjeux de logement. C’est une situation triste et dramatique qui m’a poussée à m’impliquer au sein de l’organisme. » Elle a siégé au conseil d’administration comme secrétaire, puis vice-présidente, et a aussi été impliquée dans le comité communication.

Son rêve pour Maison Phoenix, c’est la création de logements abordables et adaptés, dédiés aux personnes aînées de Val-David. « Je crois que l’organisme peut y parvenir en multipliant les avenues, que ce soit par les programmes conventionnels et en innovant à l’échelle municipale avec les nouvelles règles de densification douce à venir. »

Linda Déry

Linda Déry

Pendant toute sa vie professionnelle, Linda a œuvré dans le milieu communautaire. Maintenant à la retraite, elle est toujours habitée par des valeurs de justice sociale, de solidarité et de lutte contre la pauvreté. La situation de nos personnes aînées la préoccupe particulièrement, elles qui ont contribué à la société, certaines sans avoir la capacité financière de vieillir en santé et dans la dignité. C’est pour elle un enjeu de société majeur.

Linda a siégé au conseil d’administration de Maison Phoenix pendant deux ans. Ce qui lui parle dans cet engagement? La dimension humaine et la volonté de maintenir l’autonomie des personnes vieillissantes dans leur communauté, tout en veillant à ce que les personnes en situation de pauvreté y aient accès également.

Son rêve pour Maison Phoenix d’ici 5 ans? « Je continue d’espérer la construction et l’ouverture d’une résidence accessible et évolutive permettant ainsi de créer un milieu de vie jusqu’à la fin. »

Jean-Baptiste Garel

Jean-Baptiste Garel

Travaillant depuis 20 ans dans le conseil en ingénierie, ce passionné de plein air et de musique vit sa première expérience d’expatrié français en famille à Montréal pendant deux ans, puis à Val-David pour deux autres années. Il y fait des rencontres enrichissantes et y trouve une grande ouverture d’esprit.

L’engagement bénévole associatif est indispensable pour cet altruiste! Jean-Baptiste participe donc aux rencontres du conseil d’administration de Maison Phoenix pendant quelques mois en 2021-2022. « Je voulais m’impliquer dans la vie locale, rencontrer les gens de Val-David, découvrir la culture et le milieu associatif local, me sentir utile. Maison Phoenix est un beau projet, à la fois pour les personnes plus âgées et le projet intergénérationnel. »

Son rêve pour Maison Phoenix, c’est la concrétisation du projet vers des premiers logements avec un lien intergénérationnel fort.

Danielle Delorme

Danielle Delorme

Travailleuse sociale à la retraite, elle fait face aujourd’hui à des défis de santé qui ont pris beaucoup de place dans ses choix de vie. Amatrice de cuisine végétarienne, elle demeure une adepte de la randonnée, du vélo et du kayak. Entre deux cours de yoga, elle stimule sa réflexion avec des romans et des films.

Passionnée de tout ce qui concerne la politique et l’analyse sociale, elle reste très sensibilisée à la réalité des personnes vulnérables. « Le projet Maison Phoenix correspond à tout ce que j’ai défendu pendant ma vie professionnelle : la justice sociale, la protection des droits, la lutte contre la pauvreté, la solidarité intergénérationnelle. » C’est pour cela que Danielle s’est surtout impliquée dans le volet intergénérationnel. « Je suis fière d’avoir fait partie de ce projet novateur. »

Son rêve le plus cher pour Maison Phoenix, c’est que le projet ait sa maison d’hébergement et rayonne comme projet innovant face aux problèmes de RPA.

Louis Brouard

Louis Brouard

Ce grand-papa sportif concilie retraite, voyages et son rôle de proche-aidant auprès de son père.

Pour lui, Maison Phoenix, c’est l’accès à un milieu de vie attrayant pour les personnes aînées.

Résident de Val-David, il a participé au projet parce qu’il voulait aider à trouver un terrain pour en concrétiser la construction.

« Je rêve d’un beau bâtiment sur un beau site près d’une école. »

Véronique St-Louis

Véronique St-Louis

Enseignante en art dramatique au secondaire et mère de deux adolescents, Véronique aime s’impliquer et partager ses idées dans l’élaboration de nouveaux projets.

« Ce qui me parle dans Maison Phoenix, c’est le partage entre les générations. C’est pour cette raison que je me suis impliquée, pour faire le pont entre l’école Imagine et Maison Phoenix. »

Véronique rêve d’entendre les témoignages de ses résidents!